Samedi 29 novembre 2008, Sorbonne (Amphi Cauchy, escalier F, 3ème étage)

Journée d’étude sur Nerval organisée par Jean-Nicolas Illouz et Jean-Luc Steinmetz dans le cadre du  séminaire « Recherches sur la littérature française du XIXe siècle (Paris III / Paris IV)  » dirigé par André Guyaux et Paolo Tortonese 


 Matinée

 9h.30 – 10h.15 : Patrick Labarthe, « Nerval et la poétique des ruines »

 10h.15 – 11h : Maxime Abolgassemi, « “Le hasard fait d’étranges choses” : Nerval et le hasard objectif »

 11h. – 11h.45 : Michel Brix, « Dans les marges de l’oeuvre nervalienne : l’édition des Monténégrins »

 Après-midi

 14h.30 – 15h.15 : Dagmar Wieser, « Nerval ou “ce qui est sentiment pour nous autres français” : l’émotion et son lieu »

 15h.15 – 16h. : Keiko Tsujikawa, « Nerval et les limbes de l’histoire. Lecture des Illuminés »

 16h. – 16h.45 : Jean-Nicolas Illouz, « Le religion de Nerval »