Votre chambre sous monitoring !

Lorsque l’on ne regarde plus de publicités télévisées pendant un temps suffisant, on s’expose à un choc brutal d’en subir soudain une.

Celle-ci, apparemment très banale, a retenti à mes oreilles comme la trompette, sonore, de l’entrée confirmée… dans le monde de la Transparence.


 

Il s’agit de donner envie aux téléspectateurs de s’équiper en caméras de télésurveillance.

Ou plutôt de répondre à la demande ! Le marché privé est apparemment en « progression de 8 à 12 % par an sur 10 ans » et  » le volume de ventes a doublé entre 2012 et 2013″.

D’ailleurs cet annonceur, « Homiris », semble être une sorte de réponse de TF1 à M6, pour prendre des parts de marché au Suédois Securitas AB, par l’habillage des services proposés par l’entreprise EPS (« Euro Protection Surveillance ») , elle-même filiale du groupe Crédit Mutuel CIC. Ouf !

smartphone

Rêver, et payer pour que des gens regardent directement chez vous, c’est assez extraordinaire, non ?

« Équipement haut de gamme directement connecté au centre de surveillance EPS« .

Les mandater pour avoir, en plus, la main sur le matériel et les décisions en tout autonomie, c’est encore mieux.

« Installation, contrôle à distance, entretien, par des professionnels, jusqu’aux piles ! » (le point d’exclamation souligne l’incroyable avantage final de ne pas avoir à changer de piles, en effet).

Et en fait, vous payez avec la promesse que quelqu’un regardera en permanence, à n’importe quel moment, que vous y soyez ou non, votre intérieur, c’est-à-dire le lieu par excellence de l’intimité.

« Que vous soyez présents, partis en week-end ou en vacances, la vraie valeur de la télésurveillance est liée au professionnalisme d’opérateurs qui savent prendre la décision adéquate si un événement est détecté dans une maison ou un appartement placé sous monitoring« .

Extraits des slogans du site Homiris (pages « avantages » et « la solution idéale pour votre sécurité »).

La chambre, la salle de bain, les toilettes, etc :  « placées en monitoring« .

Tout est dit.

Monitoring